Le vallon du Sausset, un aménagement écologique durable

L'aménagement de ce vallon vise à restaurer sa valeur écologique et à améliorer la gestion des eaux pluviales.

Le vallon du ru du Sausset se situe à la lisière est du parc d’activités international AeroliansParis et à proximité de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles-de-Gaulle et du Parc des expositions de Villepinte. Il est cerné au nord par le Vieux Pays de Tremblay, à l’ouest par le chemin des Saints-Pères, au sud par un secteur pavillonnaire de Villepinte, et à l’est par une entreprise de location de véhicules frigorifiques et par la RD 88.

Une gestion efficace des eaux pluviales
Création de deux aires de rétention des eaux pluviales, une au nord et une au sud, sous forme de parcs paysagers.
 Création de zones inondables par la construction de digues ou de barrages pour :

  • récupérer et canaliser les eaux de ruissellement d’AeroliansParis, du Vieux Pays de Tremblay, des espaces agricoles autour, et du vallon elle-même.
  • résoudre les risques d’inondations des quartiers pavillonnaires de Villepinte,

Un volet paysager et agricole
► Aménagement des 70 hectares d’aires de rétention en espaces paysagers pour former un ensemble de haute qualité voué à la promenade et la découverte écologique.
Cet ensemble devient complémentaire des autres grands parcs environnants comme le parc de la Poudrerie (137 hectares) en exprimant une ambiance nettement plus naturelle.
 Préservation d’unités agricoles cohérentes et de grande taille correspondant aux cultures céréalières actuelles caractéristiques de la Plaine de France.

Une révolution écologique
► L’objectif obligatoire

  • mettre en conformité des eaux du ru du Sausset avec la Directive cadre sur l’eau (DCE) européenne de 2000,
  • atteindre en 2027 un « bon potentiel écologique » et un « bon état chimique ».

► L’objectif volontaire

  • redonner un fonctionnement plus naturel,
  • recréer des zones humides à forte qualité écologique favorisant une meilleure qualité des eaux,
  • recréer les conditions d’un « corridor écologique » propre aux espèces animales par la plantation des espaces inondables paysagers et la densification de la végétation sur les berges.

 

 

 

 

Vue de l’aire de rétention nord aménagée en parc paysager. Ce lieu de promenade est praticable la plupart du temps, en dehors des rares épisodes pluvieux importants.

 

Le vallon du ru du Sausset vu depuis l’une des digues : une aire de restauration écologique de 25 mètres de part et d’autre du cours d’eau protège le ru et est agrémentée d’une ripisylve plus dense et typiques de milieux humides ; tout autour l’agriculture est maintenue.